À vos mares, prêts… partez !

Le nouveau site « à vos mares, prêts, partez ! » est désormais en ligne.

Et c’est à vous de jouer !

Tout d’abord, baladez-vous sur le site internet pour en savoir plus sur le projet…

Ensuite, place aux balades dans l’agglomération pour inventorier les mares !

La métropole de Grenoble s’étend sur 49 communes. Des mares, créées il y a plus ou moins longtemps, abritent une biodiversité riche ou ont parfois besoin d’être restaurées pour accueillir au mieux la faune et la flore.

Au gré de vos balades dans l’agglomération, il vous est désormais possible, directement sur ce site, de répertorier les mares que vous trouvez, en ajoutant si vous le souhaitez des détails à cette observation : l’environnement de la mare, ses caractéristiques physiques, les espèces présentes…

Vous pouvez même ajouter des photos et des commentaires libres.

Cela permettra à la LPO de mener des études sur les mares inventoriées et de proposer des projets de restauration sur les mares en mauvais état, ou de créer des mares à des endroits où il est nécessaire de maintenir des connexions entre plusieurs mares.

En effet, l’existence de réseaux de mares, proches les unes des autres, est cruciale pour le maintien des populations de certaines espèces. C’est particulièrement le cas pour les amphibiens qui sont des espèces aux capacités de déplacements limitées.

Fabien MIGNET

Pour contribuer, rien de plus simple !

Un rapport de visite sera créé et enregistré dans la base de données pour que les chargés d’études de la LPO aient toutes les informations nécessaires.

Le dernier rapport de visite est toujours celui qui apparaît sur le site. Ne vous inquiétez donc pas si vous ne trouvez pas, après quelques temps, votre observation. Elle aura peut-être été remplacée par quelqu’un qui est retourné sur le lieu (peut-être vous !) et a souhaité ajouter des détails.

Si toutefois vous rencontrez des problèmes techniques lors de la saisie d’une mare, n’hésitez pas à nous en informer : jean-baptiste.decotte@lpo.fr

Nous vous souhaitons de belles balades à la recherche de ces réservoirs de biodiversité, essentiels à l’heure où le déclin des espèces est sans appel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *